30 avril 2011

Le passage des ombres

Un deuil profond et inconsolable unit les trois personnages de ce roman dont l’écriture, par un certain ton à la fois maîtrisé, rationnel tout en demeurant sensible, et rigoureux, m’amène à qualifier de masculine. Guillaume, le juge d’instruction, pleure toujours son fils unique qui, à l’âge de neuf ans, a succombé dans un accident mortel. Elise, sa voisine et amie d’enfance, est un médecin dévoué et infatigable qui fuit dans l’excès de  travail  la douleur d’avoir perdu un mari pourtant volage. William enfin, le grand... [Lire la suite]
Posté par 6billine à 15:06 - - Commentaires [10] - Permalien [#]