11 mai 2009

Chinoises

Responsable d'une émission de radio chinoise, Xinran pense dédier cette émission au sort des femmes chinoises. En effet, elle-même a énormément souffert, comme petite fille et comme jeune femme, de cette Chine où règne un communiste dictatorial ne conférant aux femmes qu'un statut purement instrumental. Très vite, Xinran reçoit un abondant courrier de ses auditrices, et leurs mots, leurs témoignages sont un tel choc pour la journaliste qu'elle décide de consacrer son émission, ses forces et son talent à la révélation de ces... [Lire la suite]
Posté par 6billine à 18:14 - - Commentaires [26] - Permalien [#]

27 avril 2009

Où on va, papa?

Vingt ans après les événements, l'auteur trempe sa plume dans son amertume pour nous raconter son vécu de père de trois enfants dont les deux premiers, deux garçons Mathieu et Thomas, sont gravement handicapés, physiquement et mentalement, et dont la troisième, Marie, est tout à fait normale. Mathieu décède à l'âge de15 ans, suite à une importante opération à la colonne vertébrale. Peu après, la femme de Fournier le quitte parce qu'elle n'en peut plus de cet homme qui, comme il le dit, l'a poussée à bout (avec ses sarcasmes, en... [Lire la suite]
Posté par 6billine à 14:36 - - Commentaires [36] - Permalien [#]
24 avril 2009

Un bain de livres

Posté par 6billine à 17:10 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
18 avril 2009

Le vol de l'ibis rouge

Irène et Rosalio sont tous deux  orphelins précoces et vivent dans des villages qui battent la misère. Mais alors que le jeune Rosalio, dont les parents n’eurent pas même le temps de donner nom, bénéficie encore de quelques protections avant de s’élancer à travers le monde, mû par l’espoir d’un jour pouvoir déchiffrer ces livres qui furent tout son héritage, Irène n’eut, quant à elle, pour seul lieu de survie que la rue et sa misère offerte pour quelques sous. Il voyagea loin en quête d’un travail et d’un maître capable... [Lire la suite]
Posté par 6billine à 12:31 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
05 avril 2009

Les intermittences de la mort

Avec le  ton sentencieux d’un ironiste chevronné, José Saramago s’empoigne une fois de plus aux préjugés et aux rêves absurdes des hommes pour les battre en une retraite pitoyable. Dans ce dernier roman, c’est à la grande utopie tellement actuelle malgré les signes d’une destruction planétaire galopante soutenue par une politique de l’autruche, à ce grand rêve donc d’une vie prolongée jusqu’à son ultime qu’est l’éternité que s’en prend la verve critique de l’auteur. Ah vous souhaitez l’immortalité se gausse... [Lire la suite]
Posté par 6billine à 23:46 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
25 mars 2009

Bonbons assortis

Dans la maison des Tremblay cohabitent, joyeusement et houleusement, 11 personnes : la grand-mère Tremblay, ses deux enfants et leurs progénitures, ainsi que deux vagues cousins sans emploi et portés sur la bouteille. Le quotidien de cette famille défavorisée, mais haute en couleurs, est célébré au travers d’anecdotes savoureuses  où, redevenu l’enfant de 2, 4 ou 7 ans, l’auteur évoque, avec humour et tendresse, l’hyperémotivité des femmes dont le sang chaud et le verbe virulent rappellent bien davantage les Sud... [Lire la suite]
Posté par 6billine à 19:34 - - Commentaires [18] - Permalien [#]

21 mars 2009

La place

Annie Ernaux s’en tient, dans ces quelques souvenirs d' enfance et dans cette évocation du père, aux faits bruts, durs et secs comme la réalité d’une vie d’homme sans cesse restreinte, d’une survie sans cesse menacée par la misère; aussi son écriture se fait-elle sèche, abrupte, peu émotive. Les parents d’Annie sont entrés dans le mariage sans un sou, mais, à force de travail, elle dans leur café-épicerie, lui à l’usine, ils se sont bâtis un mieux-être, presque la sécurité, une sécurité néanmoins prudente et... [Lire la suite]
Posté par 6billine à 18:02 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
21 mars 2009

Annie Ernaux

Née en 1940 de parents d’abord ouvriers, ensuite petits commerçants,  Annie Ernaux aura cependant l’occasion de suivre un cursus scolaire de qualité à partir de quoi la jeune femme ambitieuse creusera une différence sociale entre elle-même et sa famille. L’œuvre d’ Annie Ernaux  est essentiellement autobiographique. En 1984, elle obtiendra le prix Renaudot pour « La place ».
Posté par 6billine à 17:49 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
12 mars 2009

Une commande de livres

Posté par 6billine à 14:59 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
08 mars 2009

Les livres de Quint Buccholz

..
Posté par 6billine à 15:49 - - Commentaires [20] - Permalien [#]