18 juillet 2010

Adieu, vert paradis

le Caire dans les années 50. L'enfant jamais autrement nommé est le narrateur  de ce récit. Il éprouve, tout jeune encore, une inquiétude innommable qui lui procure des crises d’asthme  ainsi qu’une sourde peur qui le pousse à se cacher sous son lit ou sous une nappe. La mère, courageuse et aimante, endure les colères, le machisme et l’animosité du père en invoquant le fait que la vie doit continuer, mais non sans lui lancer au passage des répliques bien ajustées. Pour narguer la mère et pour compenser sa pauvre... [Lire la suite]
Posté par 6billine à 14:21 - - Commentaires [15] - Permalien [#]