05 avril 2009

Les intermittences de la mort

Avec le  ton sentencieux d’un ironiste chevronné, José Saramago s’empoigne une fois de plus aux préjugés et aux rêves absurdes des hommes pour les battre en une retraite pitoyable. Dans ce dernier roman, c’est à la grande utopie tellement actuelle malgré les signes d’une destruction planétaire galopante soutenue par une politique de l’autruche, à ce grand rêve donc d’une vie prolongée jusqu’à son ultime qu’est l’éternité que s’en prend la verve critique de l’auteur. Ah vous souhaitez l’immortalité se gausse... [Lire la suite]
Posté par 6billine à 23:46 - - Commentaires [22] - Permalien [#]