lefilmvafaireunmalheur

Petit réalisateur d’un film sans gloire, Alexis est un jeune homme imbu de lui-même, lâche, opportuniste, prompt à humilier les échecs des autres et à jalouser leurs succès : toutes caractéristiques qui le désignent comme la proie idéale pour Sammy, le taulard récemment libéré dont l’unique obsession est de lui faire tourner un film  sur sa vie de braqueur.

Moitié par lassitude, moitié par effronterie, Alexis laisse entrevoir son accord à ce projet et Sammy s’y engouffre pour, désormais, conformer sa vie au scénario du film dans lequel, lui suggère-t-on, il serait bon que le malfrat s’engoue de littérature et s’éprenne d’une femme cultivée, et laquelle conviendrait-elle mieux que l’amie d’Alexis, la douce et courageuse Clara qui dirige une agence de publicité ?

Mais la police est là, guettant les relations du truand et d’Alexis, obligeant ce dernier, sous peine d’encourir de gros ennuis juridiques, à pousser Sammy dans un chemin bien dangereux...

Commentaire

D’une écriture résolument moderne et efficace, le roman de Georges Flipo stigmatise cette dérive actuelle où l’homme ne vit qu’en représentation, ardent à se faire reconnaître, admirer et jalouser, mais si mal à l’aise dès que l’on en appelle à une autre dimension de son être.

Nul mieux qu’Alexis n’incarne cette tendance, cet homme inconsistant, pétri de faux-semblant et de sordides compromissions, incapable d’autres engagements que ce « Pourquoi pas ? » qu’il répète comme un leitmotiv.

Face à cette figure toute d’artifices, Sammy surgit en un contraste frappant, lui qui ne peut vivre que sans détours, avec franchise et générosité ; lui dont le caractère indomptable jamais ne cède devant un refus ou une pression. Et quand Sammy s’entichera de devenir le héros du film de sa propre vie, il ne pourra le devenir qu’en vérité ou y échouer..

Même si le projet de l’auteur est critique et ironique, il m’a été pénible de côtoyer un être aussi méprisable qu’Alexis, de voir la générosité méprisée et les magouilles profiter à ceux qui s’y adonnent. Sans doute ne suis-je pas sensible à l’humour noir de Flipo, comme je suis incapable d’apprécier la modernité de son écriture.

...

Georges Flipo

...

flipogeorges_portrait

...

Georges Flipo est publicitaire. Il est l’auteur de nouvelles dont Qui comme Ulysse (Anne Carrière, 2008) et de romans, Le Vertige des auteurs (Castor Astral, 2007) et Le Film va faire un malheur.

Il tient également un blog fort riche que vous trouverez ici