2856163866_08_LZZZZZZZ

La caserne est le récit de la vie d'une femme, Elizabeth Reegan, qui quitte Londres où elle exerçait la profession d' infirmière, pour s'installer dans une bourgade de son Irlande natale.
Ayant épousé le sergent de police Reegan, veuf et père de trois enfants, la voici prisonnière d'un étau qui va peu à peu se resserrer, ne laissant aucune place à son épanouissement personnel.
Au début cependant, Elizabeth trouve dans le calme de la vie provinciale quelque compensation à sa nostalgie des années passées à Londres.
Élevant avec dévouement les enfants qui ne sont pas les siens et le lui font bien sentir, prisonnière de la vie militaire de son mari, Elizabeth supporte courageusement la rancoeur et la mauvaise humeur de ce dernier. Certes, Reegan n'est pas un méchant homme, mais il déteste son travail de policier, voue une haine féroce à son supérieur, se voit déçu dans son rêve de quitter ce travail et s’aigrit donc de plus en plus jusqu’à en devenir insupportable

Commentaire

Le combat de cette femme contre la dépression et les épreuves de sa vie est proprement bouleversant, comme l’est son acceptation, triste et sereine, de ce cancer , tout physique celui-là, qui vient finalement la ronger et lui enlever la vie.

L’auteur excelle à nous faire ressentir la pesanteur de cette vie monotone, grise, qu’aucune joie, aucun sourire ni aucune gentillesse ne vient jamais éclairer . D'une manière délicate et sobre, il nous invite à  partager la douleur de cette jeune femme généreuse et tendre  dont les rêves sombrent dans un long cri silencieux...

Une écriture très belle, sensible, et fluide et un roman superbe, mais profondément triste